V
Twinee
Alexandre Abraham's website

Le tour du monde en 60 minutes - Leavin Room

Attention ! Cet article a été écrit en suivant l'ancien modèle de critique que vous pouvez retrouver ici.

Un escape très agréable. Je l'ai fait avec des collègues et nous étions 6. Nous avons fini la salle en 44 minutes sans indices. Malgré notre grand nombre, nous ne nous sommes vraiment pas ennuyés. Je recommanderai cettte salle à des personnes ayant déjà une expérience dans une ou deux salles. Mais elle est faisable en débutant si on aime les défis !

Difficulté : 3.5/5 Nombre de joueurs conseillés : 2 - 4 Bug : Non
C'est une salle de difficulté plutôt moyenne. Largement faisable à deux, je pense qu'il est possible d'aller jusqu'à 4 sans s'ennuyer vu le nombre d'énigmes en parallèle. Les énigmes vont de facile à moyen et on frôle le difficile sur une ou deux. Je n'ai noté aucun bug majeur, juste un cadenas sur lequel il a fallu qu'on passe 3 fois pour qu'il cède, et j'ai également bruteforcé une des énigmes mais outre ces détails, pas de soucis technique.
Énigmes : 4/5 Cadenas : Oui Innovation : Peu
Le tour du monde est une salle de première génération. Elle comporte donc beaucoup d'énigmes à cadenas. Toutefois, ces énigmes alternent avec des manipulations et on ne ressent donc pas cette frustration propres aux salles à cadenas. Si la plupart des énigmes reposent sur des mécanismes connus, elles balayent une grande variété de schéma et on a plaisir à les résoudre. Les manipulations sont plutôt ludiques et pas toujours évidentes. En conclusion, si cette salle n'a pas la qualité des salles plus récentes, elle est malgré tout très agréable et comporte 2 énigmes que je qualifierai d'inédites.
Immersion : 4.5/5 Rythme : 4/5 Engorgement : Non
Leavin Room nous a habitué à des décors bien réalisés et cette salle ne déroge pas à la règle. On se croirait effectivement dans le bureau de Phileas Fogg, du mobilier à la décoration qui comporte des éléments assez fragiles. Les indices sont donnés par une voix de synthèse, ce qui renforce l'immersion. La succession des énigmes est classiques : des énigmes courtes se succèdent avec quelques énigmes nécéssitant plus d'éléments en tâche de fond. L'alternance entre énigme et manipulation est très bien gérée et on ne s'ennuie jamais : quand certains tripatouilles des mécanismes, les autres peuvent passer leur temps à fouiller. Le rythme est donc soutenu avec une difficulté croissante du début à la fin.
Retour à la liste